Règlement Jeux de l’Avenir Handisport

Les épreuves d’haltérophilie sont ouvertes aux handicapés moteurs, visuels et auditifs des deux sexes dont l’invalidité n’est pas une contre-indication à l’haltérophilie et à la compétition.

Chaque jeune devra donc obligatoirement produire au Secteur Jeunes un électro – cardiogramme interprété de moins de 3 mois (à joindre avec l’engagement définitif de l’équipe), sous peine de se voir refuser sa participation à cette discipline.

CLASSIFICATION

Pour le mouvement IPC Valide  réservé aux juniors en fonction du nombre d’inscrit par catégorie de handicap et de poids de corps (au moins 3)

  • soit 2 types de catégorie :

IPC Valide : para, polio, spina, amputés, déficient sensoriel

CPISRA : IMC

  • soit 1 seule catégorie Open quelque soit le type de handicap (classement uniquement à l’indice de performance par catégorie de poids de corps : 3 catégories)

 

Pour le mouvement handisport espoirs et juniors tournoi Open tous handicaps confondus

Classement espoirs aux points en fonction uniquement du jugement de la technique.

Pas de catégorie de poids de corps

Classement junior en fonction de la performance physique à l’indice de performance par catégorie de poids de corps (3 catégories)

ÉPREUVES OUVERTES

En fonction de l’âge, 2 tournois avec des objectifs différents sont mis en place. Pour chacun des tournois, 2 classements sont établis : garçon et fille

1) Tournoi Espoir (12-15 ans)

L’épreuve d’haltérophilie consiste à réaliser le mouvement handisport du développé couché. Les jeunes sont évalués uniquement sur leur performance technique, la charge soulevée ne sera pas prise en compte dans la notation. Ils seront classés en fonction du nombre de points obtenus pour chacun des trois essais. La notation se fera en fonction d’une grille d’évaluation prenant en compte huit critères techniques.

2) Tournoi Junior (16-20 ans)

L’épreuve d’haltérophilie consiste à réaliser le mouvement handisport ou valide du développé couché.

Les jeunes sont évalués uniquement sur leur performance physique, c’est-à-dire en fonction de la charge soulevée validée par 3 arbitres.

Ils seront classés en fonction de leur meilleure performance à l’indice de performance (table AH) et par rapport aux catégories de poids de corps

RÈGLEMENTS GÉNÉRAUX HALTÉROPHILIE

MODALITÉS DÉVALUATION

1) Tournoi Espoir mouvement handisport uniquement

La notation se fera en fonction d’une grille d’évaluation prenant en compte les huit critères techniques suivants :

  • Placement sur le banc : position de départ
  • Placement des mains sur la barre
  • Respect de l’ordre de départ : « start »
  • Contrôle de la barre lors de la poussée : la barre doit monter de façon rectiligne sans aucun déséquilibre quel qu’il soit
  • L’arrêt : la barre doit être stabilisée en fin de poussée
  • Respect de l’ordre de descente : « terre »
  • Contrôle de la descente (freinage)
  • Contrôle de la respiration lors de l’exécution du mouvement dans son ensemble

Il sera tenu compte des flessum de coude qui devront être signalés à l’arbitre avant chaque essai.

Chaque critère est noté sur 1 point maximum, les demi-points pouvant être par ailleurs utilisés par le juge.

Donc chaque essai est noté au maximum sur 8 points.

Le jeune athlète sera par conséquent évalué sur un total de 24 points au grand maximum : 3 essais pouvant valoir jusqu’à 8 points chacun.

Cette notation du geste technique sera effectuée obligatoirement par un arbitre national

En cas d’égalité entre deux ou plusieurs athlètes, l’arbitre les départagera en prenant en compte leur âge, privilégiant ainsi dans le classement final les athlètes les plus jeunes.

2) Tournoi Junior

Les jeunes sont évalués uniquement sur leur performance physique, c’est-à-dire en fonction de la charge soulevée validée par trois arbitres.

Le classement se fera à l’indice de performance (table AH) en tenant compte du meilleur des 3 essais de chaque jeune.

En cas d’égalité entre deux ou plusieurs athlètes, l’arbitre les départagera en prenant en compte le poids de corps,  privilégiant ainsi dans le classement final les athlètes les plus légers.

DÉROULEMENT DE LA COMPÉTITION

Tous les juniors effectuent la pesée le matin, et réalisent leur performance sportive ou technique dans l’après-midi, en fonction de leur disponibilité.

Les espoirs ouvrent la compétition.

Les espoirs comme les juniors, doivent  s’échauffer avant de commencer leur compétition.

A l’appel de son nom, le jeune athlète se présente sur le plateau de compétition et dispose de 2 minutes pour réaliser son essai. A la fin de son premier essai Il devra attendre son tour pour effectuer ses 2 autres essais.

En mouvement handisport la barre est située à 2,5 cm de la poitrine de l’haltérophile reposant sur des supports latéraux.

L’arbitre donne l’ordre de départ en disant « partez » (ou « start »),

Le jeune effectue son mouvement, stabilise sa barre en fin de poussée, puis attend l’ordre de l’arbitre, consistant à dire « reposer » (ou « terre »), afin de pouvoir reposer la barre sur ses supports.

Pour un haltérophile sourd, l’arbitre remplacera ces commandements en touchant légèrement la tête du jeune (ou tout autre partie du corps).

En mouvement IPC valide la barre est située latéralement sur des taquets.

La hauteur de ceux-ci est réglée en fonction de la longueur (l’allonge) des membres supérieurs de chaque jeune

Le jeune  décroche la barre des taquets, stabilise sa barre,  attend l’ordre de départ de l’arbitre : « start », puis il descend la barre sur la poitrine, marque un temps d’arrêt sur celle ci (sans enfoncement ou rebond)  la pousse ensuite jusqu’à extension complète des coudes, la stabilise à nouveau et attend l’ordre de l’arbitre : « rack » avant de la reposer sur les taquets

Il sera tenu compte des flessums de coudes qui devront être signalés à l’arbitre avant chaque  essai

1) Tournoi Espoir

Les espoirs effectuent le mouvement paralympique avec une barre sans charge. Le concurrent peut choisir le poids de sa barre (10, 15 ou 20kg) dans la limite où celle-ci ne dépasse pas 40% de son poids de corps.

Les 3 essais ne sont pas soumis obligatoirement à une augmentation du poids de la barre, et un jeune qui ne réussirait pas sa première barre pourrait au second essai soulever une barre plus légère.

2) Tournoi Junior

Pour proposer des plateaux de compétitions homogènes, les athlètes seront répartis dans les trois catégories suivantes :

  • – 56 kg
  • – 67,5 kg
  • + 67,5 kg

La progression entre chaque essai est de 1kg minimum. En dehors de cette limite, ils peuvent choisir librement les charges à soulever.

L’arbitre n’accordera pas l’essai si l’athlète commet les fautes suivantes :

  1. Non-respect des consignes de l’arbitre au début et durant la réalisation de la tentative
  2. Tout changement de la position choisie au départ pendant le développé-couché proprement dit, c’est à dire tout soulèvement de la tête, des épaules, des fessiers ou des pieds à partir de leurs points de contact de départ avec le banc ou tout mouvement latéral des mains sur la barre
  3. Enfoncement ou rebond de la barre pendant et après son immobilisation sur la poitrine
  4. Extension inégale des bras pendant le mouvement (alors qu’aucun flessum n’a été signalé à l’arbitre avant l’essai)
  5. Arrêt lors de l’exécution du mouvement (ascension régulière)
  6. Tout mouvement de la barre vers le bas puis vers le haut (pompage) pendant l’extension des bras lors de l’exécution du mouvement
  7. Verrouillage incomplet des coudes en fin de développé
  8. Tout contact avec les supports de barre ou les taquets lors de l’exécution du mouvement
  9. Temps pour réaliser le mouvement (2 minutes) dépassé